Jésus, un Juif de son temps

11,00 €

SENS N° 374 - Décembre 2012

 

Les travaux sur ce qu’il est convenu d’appeler le « Jésus historique » ont manifestement entraîné, côté juif, un profond changement d’attitude envers celui qu’à cause de l’état désastreux des relations entre Juifs et Chrétiens, le Judaïsme a longtemps ignoré et même rejeté. Et ce sont les écrivains qui se sont, les premiers, interrogés sur le « Juif Jésus » et la période pendant laquelle il a vécu. Deux auteurs vivant en Israël, l’un catholique, le Frère Castel, l’autre juive, le Professeur Ruth Blum, proposent ici d’analyser cette « vision nouvelle » de Jésus et du Nouveau Testament « dans la littérature israélienne » contemporaine. Sont ainsi passés en revue, et longuement cités, des écrivains, romanciers ou poètes, qui, refusant de s’inscrire dans le prolongement d’une tradition qu’ils n’acceptent plus, essayent de traduire en mots une approche plus ouverte du personnage de Jésus et de son enseignement.

De son côté, le Père Philippe Loiseau, dans une analyse serrée des Évangiles et en s’appuyant sur la littérature rabbinique, montre que Jésus était un Juif pratiquant, enraciné dans le Judaïsme de son temps, foncièrement respectueux de la Loi – même lorsqu’il s’en écartait –, proche du courant pharisien. Et c’est à partir de sa pratique juive qu’il a voulu inscrire sa prédication, sa mission et le dévoilement de son identité singulière.

Ce numéro comporte aussi une analyse, par Anne-Marie Baron, de la trilogie filmique de Georg Stefan Troller et Axel Corti : Dieu ne croit plus en nous (1981), Santa Fe (1985) et Welcome in Vienna (1986), œuvre de fiction faite de souvenirs personnels qui explique l’Histoire mieux que n’importe quel document. Il s’agit là, pour l’auteur de l’analyse, d’une œuvre majeure, d’une valeur esthétique incontestable et d’une utilité pédagogique certaine pour comprendre la Deuxième Guerre mondiale.

80 pages

Sommaire

 Nécessité actuelle du dialogue interreligieux (Paul Thibaud)

 Un écho de l’Évangile en Israël (frère Immanouel Castel)
 Le voile de Véronique. Une vision renouvelée du Nouveau Testament dans la littérature israélienne (Professeur Ruth Karton Blum)
 Jésus, Juif pratiquant ? (Père Philippe Loiseau)

 In memoriam : Sœur Marie-Christine Serville (1924-2012) (Marie Vidal)
Guy Bouhéret (1928-2012) (Carol Iancu)

 Welcome in Vienna. Trilogie de Georg Stefan Troller et Axel Corti (Anne-Marie Baron)

Livres :
 L’apologie qui nuit à l’Église. Révisions hagiographiques de l’attitude de Pie XII envers les juifs
par Menahem Macina, Cerf, L’histoire à vif, 2012, 318p., 25€
(Yves Chevalier)

 Comment Jésus est devenu Dieu
par Frédéric Lenoir, Fayard, 2010, 328p., 19,90€
 Christ, Seigneur et fils de Dieu. Libre réponse à Frédéric Lenoir
par Bernard Sesboüé, Lethielleux, Groupe DDB, 2010, 195p., 13€
 L’invention du christianisme. Et Jésus devint Dieu
par Didier Long, Presses de la Renaissance, 2012, 427p., 22, 90€
 Pour lire Jésus de Nazareth de Benoît XVI
Textes réunis par Frédéric Louzeau, Parole et Silence, Collège des Bernardins, Cahier, 2011, 133p., 14€
 L’évangile de Jérusalem
par Francis Lapierre, L’Harmattan, religions et spiritualité, 2006, 270p., 24€
 Les rédacteurs selon Saint Jean
par Francis Lapierre, L’Harmattan, religions et spiritualité, 2008, 230p., 23€
 À travers Jean. Une lecture insolite du quatrième évangile
par Marie-Hélène Dechalotte, éd. Médiaspaul, 2012, 220p., 18€
 Saint Paul. Juif et apôtre des nations
présenté par le cardinal André Vingt-Trois, Parole et Silence, 2009, 153p., 15€
 Les actes des apôtres. L’Église entre le martyre d’Étienne et la mission de Paul
par Jacques Cazeaux, Cerf, Lectio divina 224, 2008, 356p., 33€
 Découvrir les apocryphes chrétiens. Art et religion populaire
par Édouard Cothenet avec Christine Pellistrandi, Desclée De Brouwer, 2009, 256p., 24€
 Les « propos sur la contrition » de Jean Chrysostome et le destin d’écrits de jeunesse méconnus
par Laurence Brottier, Cerf, patrimoine christianisme, 2010, 452p., 48€
 Saint Jean Chrysostome : Homélies sur les épîtres de Saint Paul, tome 2. Lettre aux Romains, lettre aux Éphésiens
par Jacques de Penthos, éd. François-Xavier de Guibert, 2009, 286p., 27€
 Le shabbat biblique. Temps pour Dieu, repos de l’homme, respect de la création
par Sylvaine Lacout, éd. des Béatitudes, Theologia, 2009, 192p., 15€
 Le maître du shabbat
par Jean-François Froger, éd. grégoriennes [la fresquière, 04340 Méolans-Revel], 2009, 171p., 17€
 Interpréter la Bible au moyen âge. Cinq écrits du XIIIe siècle sur l’exégèse de la Bible traduits en français
par Gilbert Dahan, Parole et Silence, Collège des Bernardins, Cahier 87, 2009, 183p., 14€

 

Prix : 11,00 €