Pour les 70 ans de la Conférence de Seelisberg

11,00 €

SENS N° 420 - septembre-octobre 2018

En 2017, nous célébrions le 70ème anniversaire de la Conférence de Seelisberg, réunion interreligieuse qui, au sortir de la guerre, a voulu poser la question des causes de l’antisémitisme, et où Jules Isaac a soulevé le problème du “redressement nécessaire” de l’enseignement religieux — il pensait surtout : catholique. C’est cette Conférence qui adopta une charte, connue sous le nom des « Dix Points de Seelisberg », qui a été au fondement de notre association de l’Amitié Judéo-Chrétienne, fondée en 1948, et lui a servi depuis lors de guide pour son action.

Il était dans la nature des choses qu’à l’automne 2017, notre association fêtât cet anniversaire par une manifestation au cours de laquelle ont été évoqués à la fois l’histoire de cette initiative (Jacqueline Cuche et Olivier Rota) et ses prolongements jusqu’à maintenant (Liliane Apotheker et Jean-François Bensahel). Ce sont ces interventions que l’on trouvera ici. Mais grâce à Dominique Mazel, ancienne conservatrice-en-chef de la Bibliothèque Méjanes d’Aix-en-Provence et responsable scientifique des archives Jules Isaac, la revue a pu disposer du manuscrit du “Mémorandum” que Jules Isaac a présenté à cette conférence pour appuyer sa demande de révision de l’enseignement chrétien sur les Juifs et sur le Judaïsme. Ce texte, connu depuis longtemps et souvent cité pour ses « 18 Propositions », n’a jamais, à notre connaissance, été publié in extenso. Or, toute l’œuvre ultérieure de Jules Isaac s’y trouve en germe. Nous sommes particulièrement heureux de pouvoir le présenter à nos lecteurs en ouverture de ce numéro.

Celui-ci est complété par deux articles et la traditionnelle rubrique “Livres”. Le premier article, d’actualité, signale que, lors de l’une de ses récentes catéchèses hebdomadaires, le Pape François s’est appuyé sur un texte de la tradition juive, en l’occurrence un passage de la Mekilta de Rabbi Ishmaël, dans un commentaire sur les “commandements” ; le second est un texte de réflexion de Liliane Apotheker sur le problème de la transmission “de la mémoire de la Shoah dans un monde sans témoins”, qu’elle a présenté lors d’une Table Ronde organisée à Bonn (Allemagne), le 29janvier 2018, par la Konrad Adenauer Fondation.

 

Sommaire

Pour les 70 ans de la Conférence de Seelisberg
       - D’un antisémitisme chrétien qui est antichrétien et, à cet égard, d’un redressement nécessaire de l’enseignement chrétien (J. Isaac)
       - De l’utilité d’une charte en matière de relations judéo-chrétiennes (J. Cuche)
       - La conférence de Seelisberg (1947) : préparatifs, déroulé et premières retombées (O. Rota)
       - Les Douze Points de Berlin : le temps du réengagement (L. Apotheker)
       - L’avenir des relations judéo-chrétiennes (J.-F. Bensahel)


- Catéchèse sur les commandements : le pape François cite la tradition rabbinique (A. Bourdin)

- Transmettre la mémoire de la Shoah dans un monde sans témoins (L. Apotheker)


Les Livres
       - L’antijudaïsme des Pères, Mythes et/ou réalité ? Textes édités par Jean-Marie Auwers, Régis Burnet et Didier Luciani (Y. C.)
       - Le salut par les Juifs par Léon Bloy, présentation Michaël de Saint-Cheron (Y. C.)
       - Christianisme et judaïsme par Paul Tillich (Y. C.)

 

Prix : 11,00 €