SENS 444 Septembre-Octobre 2022

11,00 €

Prix AJCF 2021 à Béatrice de Varine

Historienne, longtemps engagée dans l’équipe du SIDIC — en particulier pour l’élaboration du bulletin mensuel SIDIC-Information —, auteur de deux ouvrages remarqués sur l’histoire des relations entre juifs et chrétiens au cours des siècles, Béatrice de Varine avait été désignée comme lauréate du Prix de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France pour l’année 2021.
Et la cérémonie de remise du Prix a eu lieu le 5 décembre 2021 à Paris, dans les locaux du Groupe scolaire de Notre-Dame de Sion. Ce sont les présentations du Président, Jean-Dominique Durand, du Rabbin Philippe Haddad, lauréat du Prix 2020, de Sœur Dominique de La Maisonneuve, de l’historien Philippe Boukara, son collègue au SIDIC, et du Père Thierry Vernet qui sont ici publiées dans la première partie du numéro ; ainsi que le discours de remerciements de la récipiendaire. On a ajouté d’une part un article de Béatrice de Varine rendant compte d’une expérience de dialogue qu’elle a menée au sein de sa paroisse parisienne, StJacques-St Christophe de la Villette ; et d’autre part la bibliographie de ses travaux, livres et articles, sur ce sujet.
La seconde partie de ce numéro est composée de deux études sur saint Paul. Jacqueline Cuche propose de réfléchir sur « les reproches les plus vifs que Paul adresse aux juifs, tant il est déconcerté par leur attitude face au Christ ». Partant du constat qu’il n’y aurait pas eu de christianisme si un nombre conséquent de juifs n’avait pas répondu positivement à la prédication de Jésus lui-même et des premiers apôtres, elle s’interroge sur le sens du « refus » dont Paul, dans les chapitres 9 à 11 de l’Épître aux Romains, accuse « la majorité des juifs » et sur les conséquences qui en ont été tirées. De son côté, le Rabbin Philippe Haddad propose « Une lecture juive de Paul » qui, d’abord, analyse la méthode que Paul adopte, en particulier dans les chapitres 9 à 11 de l’Épître aux Romains : celle que l’on désigne dans la tradition pharisienne par le mot midrash (de la racine d.r.ch, chercher, scruter, enquêter). Cela le conduit ensuite à énoncer « les axiomes de la foi paulinienne, fondée sur sa lecture midrashique des Écritures » et à caractériser le résultat de cette lecture comme un « midrash exclusiviste » qui pose questions ; et à préciser ce que, selon lui, devrait être le dialogue entre juifs et chrétiens.
La dernière partie de ce numéro rappelle qui était Émile Moatti, récemment décédé, à la fois membre actif de la Fraternité d’Abraham et de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France — il a été membre de son Comité Directeur de 1992 à 2007. Enfin la rubrique « livres » présente la dernière production, Sur les rives de Tibériade, de Bernard Grasset sur la poétesse Rachel dont il est, en France, le traducteur.

Sommaire
Israélophobie et antisémitisme (J.-D. Durand)

Remise du Prix de l’A.J.-C.F. 2021 à B. de Varine - Groupe scolaire Notre-Dame de Sion, 5 décembre 2021
Introduction (J.-D. Durand)
Vérité de la foi, vérité de la science (Rabbin Ph. Haddad)
Une vie au service du dialogue entre Juifs et Chrétiens (Sœur D. de La Maisonneuve, nds)
Hommage d’un historien à une historienne (Ph. Boukara)
Travailler à la réparation du monde (Père Th. Vernet)
Une vie pour enseigner et transmettre (B. de Varine)
Rencontres entre juifs et chrétiens à la paroisse St Jacques-St Christophe de la Villette (2007-2014) (B. de Varine)
Bibliographie des écrits de Béatrice de Varine (B. Charmet et M. Véjux)

Quelques réflexions sur le « faux pas » des juifs dans Romains 9 à 11 (J. Cuche) 
Une lecture juive de Paul (Rm 9 à 11) (Rabbin Ph. Haddad) 

Émile Moatti (1932-2022) nous a quittés
(AJCF, J.-F. Lévy, Rabbin Ph. Haddad, Frère L.-M. Coudray, E. Amsler)

Les Livres
Sur les rives de Tibériade, par Rachel,
traduit de l’hébreu et présenté par Bernard Grasset (D r É. Schulz)